Flash #3

 

F L A S H

 

 

.

Cela qui fait de ma vie                                    ma vie

 

Je l’ai laissé sans un mot                                se tendre

puis retomber quelque part                           quelque part

 

Comme du poignet on brise l’élan du fil de pêche      venu

sur la surface poser

 

 

Son indifférence blanche

 

 

Traversée d’ondes sans corps                 ma mémoire

 

est une eau qui dort                               d’un seul œil.

 

Quel visage reviendra en troubler le faux calme ?

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s